Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Famille

Publié le par B.Lamb

ATTENTION ! Cet article contient de nombreux SPOILERS de l’autobiographie de Mariah, ‘The Meaning Of Mariah Carey’.


HISTOIRE de la FAMILLE de MARIAH:

Patricia Hickley Carey, la mère de Mariah, est une femme blanche d’origine irlandaise. Après avoir fait ses études à l'école de spectacle de Julliard, elle est devenue chanteuse d’opéra puis professeure de chant, et elle a même sorti un album dans sa jeunesse (voir photo). Patricia est une jeune femme bohème et libre d’esprit.
Alfred Roy Carey
est un homme noir d’origines afro-américaine et vénézuélienne. C’est une personne plutôt sérieuse et stricte qui a quitté l’armée après avoir été accusé à tort de viol, juste parce qu’il était noir. Cette évènement a tellement traumatisé cet homme pourtant digne qu’il a failli se suicider. Fier et discipliné, il est finalement devenu ingénieur en aéronautique.
Dans les années 60, Patricia et Alfred Roy tombent amoureux et se marient, à une époque où les mariages mixtes ne sont pas encore officiellement autorisés aux États-Unis. Cet union n’est pas accepté par la famille de Patricia, qui la renie. Cela ne décourage pas la jeune femme qui participe notamment à la marche des droits civiques à Washington en 1963.
De leur union naissent 3 enfants : Morgan, Alison et Mariah. La famille est victime de nombreux actes racistes et violents qui affaiblissent le
mariage. Mais se sont réellement leurs différences de caractères qui aura raison du couple. Ils divorcent alors que Mariah n’a que 3 ans. Alison part vivre avec son père et Morgan quitte la maison quelques années après. Patricia élève Mariah quasiment seule avec peu de moyens. Elles sont régulièrement obligées de déménager à cause de retard de loyers ou pour vivre chez des amis de Patricia.
En 2002, Mariah rend hommage à l'histoire d'amour de ses parents dans le clip de 'Through The Rain', à ceci près que dans le clip, le couple reste uni.


PATRICIA:

La mère de Mariah a toujours cru au potentiel artistique de sa fille. Avant même sa naissance, elle choisit le nom de ‘Mariah’ en référence à une comédie musicale (‘They Called The Wind Mariah’) et décide de ne pas lui donner de deuxième prénom car elle pense que ‘Mariah Carey’ est un nom de scène parfait. Elle ne poussera jamais sa fille à faire quoi que ce soit, mais elle se réjouira de constater que cette dernière développe très jeune des dons pour le chant et l’écriture. Elle l’aidera à développer sa technique vocale et l’encouragera à réaliser son rêve de devenir une star. Inutile de préciser que quand Mariah connaîtra le succès, elle achètera une maison digne de ce nom à sa mère.
Mais derrière ce portrait idyllique se cache de nombreuses failles. Entre mère permissive et mère laxiste, il n’y a qu’un pas. Vraisemblablement dépressive, Patricia néglige l’éducation de ses enfants. Quand Mariah n’est encore qu’une petite fille, elle ne lui apporte pas tout les soins nécessaires. Par exemple, elle ne lui brosse jamais les cheveux et oublie parfois de lui laisser un repas lorsqu’elle s’absente le soir. Elle la laisse ainsi souvent seule et apeurée. A de nombreuses reprises, elle n’a pas su protéger sa fille des agressions du monde extérieur, pire, elle est souvent allée dans le sens des personnes qui menaçaient Mariah (frère imprévisible, sœur mal intentionnée, beau-père dangereux, mari abusif, maisons de disques impitoyables).
Les relations entre Mariah et Pat son donc compliquées et complexes. La chanteuse a longtemps tenté d’excuser sa mère et de lui laisser une place dans sa vie. En 2010, elle l’invite à chanter en duo avec elle sur l’album Merry Christmas II You, sur la chanson 'O Come All Ye Faithfull / Hallelujah Chorus'. Cependant, depuis la naissance de ses propres enfants, Mariah a réalisé combien les failles de sa mère lui avaient causé du tort et elle a pris ses distances. La chanson ‘The Art Of Letting Go’ évoque à quel point cela lui a été difficile.


ALFRED ROY:

Du côté de son père, les relations sont dès le départ plus distantes. Quand Mariah n’est encore qu’une enfant, elle ne le voit que le dimanche. Alfred Roy est assez rigide et n’apprécie pas toujours que la petite fille se mette à chanter en plein milieu des repas. Il ne montre pas beaucoup d’intérêt pour ses aspirations artistiques. Plus Mariah et sa passion pour la musique grandiront, moins elle sera proche de son père. Il était pourtant le seul à lui apporter une éducation digne de ce nom.
En 1999, Alfred Roy, descendant d’esclaves (dont le véritable nom de famille est Nunez), décide de faire son arbre généalogique. Il demande alors à Mariah de l’aider. Cela commence à les rapprocher. Il lui apprend notamment des recettes de cuisine.
Mais c’est réellement en 2002, lorsqu’il lui sera diagnostiqué un cancer, que le père et la fille se retrouveront en passant de longues heures ensemble. Alfred révélera alors à Mariah qu’il a toujours été fier d’elle et qu’il avait peur qu’elle ait souffert à cause de lui. Elle restera à ses côtés pour ses derniers jours avant qu’il ne décède le 4 juillet 2002.
Après sa mort, elle découvre que son père collectionnait tous les articles de presse qui parlaient de la réussite de sa fille, ce que Mariah considère comme la plus belle des récompenses qu’elle ait jamais reçu. Elle lui rend hommage dans les chansons ‘Bye Bye’ et ‘Sunflowers For Alfred Roy’ (les tournesols étant les seuls fleurs qui ne l’incommodaient pas sur son lit d’hôpital).


MORGAN et ALISON :

Victimes de racisme et de violences de la part de la communauté blanche comme de la communauté noire, parfois frappés par leur propre père, Morgan et Alison développent très tôt des troubles du comportement et une jalousie malsaine vis à vis de leur jeune sœur, plus ‘blanche de peau’ et épargnée par les corrections d’Alfred Roy.

Morgan devient un jeune-homme extrêmement violent. Il se bagarre souvent avec son père et a même faillit tué accidentellement sa propre mère après une dispute à laquelle Mariah, 6 ans, assiste, obligeant la petite fille à appeler des secours pour sauver sa mère. A l’âge adulte, Morgan trempe dans des histoires sordides de drogue et de planifications de meurtre (auxquels il ne participe finalement pas). Bien qu’il ait aidé Mariah à se mettre en relation avec des musiciens à New York et qu’il ait payé l’enregistrement de sa cassette de démo, la chanteuse l’a toujours perçu bien plus comme une menace que comme un protecteur.


Quand elle n'est encore qu'une petite fille, Mariah admire sa grande-soeur qui lui transmet sa culture musicale et qui écrit des poèmes qui l'inciteront à faire de même. Malheureusement, Alison bascule très jeune dans la dépression et la drogue. Elle tombe enceinte à l’âge de 15 ans, se marie et part vivre aux Philippines plusieurs années. A son retour, divorcée, elle tombe dans la prostitution. Elle tente de jouer les grandes-sœurs avec Mariah en l’emmenant faire du shopping ou en l’invitant à des soirées avec ses copines (qui sont en fait ses collègues), et elle en profite alors pour proposer de la cocaïne à sa petite sœur de 12 ans, à la droguer au Valium à son insu, et même à la piéger dans un rendez-vous avec son proxénète. Heureusement, Mariah arrive à échapper à tout ça et se fait la promesse de ne jamais tomber dans ces déviances et de toujours se souvenir de la petite fille qu’elle était avant de perdre son innocence. C’est pourquoi elle dit encore aujourd’hui qu’elle aura ‘toujours 12 ans’ (‘Eternally 12’).
Quand Mariah commence a bien gagner sa vie, elle et sa mère prennent en charge les deux fils d’Alison, Michael et Shawn (dont Mariah est très proche), et tentent de l’aider à s’en sortir en finançant, entre autre, ses cures de désintoxication. En vain. Alison reste une femme troublée qui cherche à nuire à sa sœur en la diffamant dans les tabloïds.

Mariah parvient à s’éloigner assez rapidement de cette sœur toxique, mais c’est plus compliqué du côté de son frère qui reste longtemps proche de leur mère et qui essaye tant bien que mal de soutirer un maximum d’argent à sa sœur superstar qui, selon ses propres termes, se sent comme ‘un distributeur de billet avec une perruque’. Elle finit par arrêter de céder à ses manipulations et à ses chantages. Morgan se tourne alors, comme Alison, vers la presse à scandales et se fait payer par celle-ci pour raconter des rumeurs sur leur petite sœur.
Cela met définitivement fin à leurs relations, Mariah désigne désormais Alison et Morgan comme étant son ‘ex-sœur’ et son ‘ex-frère’.

La chanteuse évoque les nombreux traumatismes causés par son (ex) frère et son (ex) soeur dans plusieurs de ses chansons, notamment ‘Petals’, ‘Close My Eyes’ ou ‘I Wish You Well’.

MICHAEL et SHAWN

Michael et Shawn sont les neveux de Mariah. Il sont les fils de sa sœur Alison qui les a eu alors qu'elle était très jeune et toxicomane. Ce sont alors la mère de Mariah puis Mariah elle-même qui ont subvenu à leurs besoins dans leur enfance.
Mariah parle peu de Michael, le plus jeune des deux frères, afin de le protéger, mais elle déborde d'amour pour lui.

Shawn, avec seulement 8 ans de moins que Mariah, est comme un frère pour elle et le membre de sa famille qu'elle voit le plus régulièrement. Malgré un départ difficile dans la vie, Shawn a réussi à devenir un homme d'affaire influant (pour Nike) et c'est cette persévérance dans l'adversité qui le lie profondément à sa tante/soeur de coeur. Pour rire, Mariah le décrit comme étant son "neveu/frère/oncle/cousin/grand-père". Elle lui rend hommage dans le clip de 'Can't Take That Away' en 2000.


MORROCCAN SCOTT et MONROE:

Aussi appelés ‘Roc & Roe’, ‘Dembabies’ ou 'Demkids' ces deux adorables jumeaux sont les enfants de Mariah et de son ex-mari Nick Cannon. Ils sont nés le 30 avril 2011 après une grossesse difficile.
Le nom de ‘Moroccan’ (leur garçon) vient du fait que Nick Cannon avait fait sa demande en mariage à Mariah dans le salon marocain de celle-ci et de
leur intérêt partagé pour le Maroc, et le nom de ‘Monroe’ (leur fille) vient de l’admiration de Mariah pour Marilyn.
Depuis leur divorce
en 2014, Mariah et Nick mettent un point d’honneur à préserver leurs enfants. La garde est partagée et ils passent toujours les fêtes de famille tous ensemble. Ayant à cœur que ses enfants ne ressentent jamais l’instabilité et l’insécurité qu’elle a connus dans son enfance, Mariah veille sur leur éducation et ne se sépare jamais d’eux plus de 24 heures. Roc & Roe accompagnent ainsi Mariah dans tous ses voyages.
En 2014, les deux bambins prêtent leur voix pour la chanson 'Supernatural' qui leur est dédiée.
Ils chantent également les chœurs de la chanson ‘The Star’ en 2017 et de 'In The Mix' en 2019.

Commenter cet article