Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mariah et Ses Fans: A Lambily Story

Publié le par B.Lamb

Mariah Carey est une artiste extrêmement généreuse avec ses fans. Elle adore passer du temps avec eux, apprendre à les connaître, et elle ne rechigne jamais à signer des autographes ou faire des photos. Au début des années 2000, avant-même l’avènement des réseaux sociaux, Mariah laisse régulièrement des messages à ses fans son site internet pour rester en contact avec eux. C'est à cet époque qu’elle commence à utiliser le terme de « Lambs » (mes agneaux) pour s’adresser à eux. C’est alors sous cette appellation que les fans de Mariah Carey commencent à s’identifier, créant ainsi ce que la chanteuse considère comme sa famille élargie : la « Lambily ».

Cette histoire de famille entre Mariah et ses fans commence réellement en 1993. Cela fait déjà près de trois ans que la chanteuse vend des millions de disques mais, gardée à l’écart de son public par Tommy Mottola, son patron et mari qui la sur-protège, elle n’a pas encore réalisé à quel point elle est célèbre et aimée. Il lui faudra attendre la tenue de son premier véritable concert en Juillet 1993 à Schenectady, dans l’état de New York, pour comprendre l’impact qu’elle a sur ses fans et celui qu’ils auront sur elle.

Exclue à cause de son métissage, négligée par sa famille, étouffée par son mari, Mariah découvre enfin, auprès de ses fans, un amour inconditionnel et le sentiment d’être accepter pour ce qu’elle est.

« J'avais des fans! Et bientôt ils deviendraient une autre source de force pour moi.(…) Ma famille ne m'avait peut-être pas apporté la sécurité, ma relation ne m'avait peut-être pas apporté la tranquillité, mais réaliser qu'il y avait une multitude de gens qui venaient me voir et me transmettre de l'amour m'a donné une nouvelle forme d'assurance. (…) J'ai décidé ce jour-là que j'étais prête à leur être dévouée pour toujours. [...]
Ce que j’ai ressenti ce soir-là à Schenectady n’était pas l’adoration d’une idole, c’était de l’amour. C’était un amour qui vient d’une honnête connexion et considération. J’étais émerveillée par ce que je voyais par la fenêtre, tous ces gens qui m’inondaient de tant d’amour. Ils n’étaient pas seulement des fans. Ils étaient une famille.
(Extrait de « The Meaning Of Mariah Carey », 2020)

À partir de ce moment-là, Mariah va lier avec ses fans une relation particulièrement forte pour une célébrité. D’autres stars vont la mettre en garde, lui conseillant de ne pas créer un rapport d’interdépendance avec eux. Mais cela n’effraie pas la diva qui considère ses fans comme la source de bienveillance la plus sûre de son entourage.

Tant de gens la remercient d’avoir écrit des paroles qui les ont aidés à surmonter les périodes les plus difficiles de leur vie que Mariah réalise qu’elle a non seulement un pouvoir mais un rôle: celui d’apporter de la joie et du réconfort à son public. En écrivant ses chansons, Mariah exprime et libère ses propres émotions, mais elle le fait de manière universelle afin que chacun puisse s’identifier et en être apaisé. Il s’agit donc bien d’une relation d’interdépendance, mais cette échange de bons procédés a, selon les propres termes de la diva, « validé son existence ».

Elle n’a de cesse de répéter que, sans ses fans, elle ne serait pas qui elle est aujourd’hui et qu’ils lui ont littéralement sauvé la vie. Et ce sentiment est réciproque. Ainsi, Mariah a su touché toutes sortes de personnes, quelque-soit leur âge, leur genre, leur orientation sexuelles, leur race ou leur religion, car elle parle avant-tout aux « outsiders », ceux qui se sentent différents, pour une raison ou pour une autre, et qui ont besoin de se sentir compris et acceptés pour ce qu’ils sont.

« J’ai regardé devant moi et j’ai vu une fabuleuse foule de Lambs (…) qui tenaient des pancartes et se tenaient la main. Il y avait des petites filles en robe de velours sur les épaules de leurs pères ; il y avait de vieux messieurs chauves à côté de jeunes femmes avec des foulards sur la tête ; il y avait des gens noirs, blancs, indigènes, asiatiques, orientaux, et d’innombrables mélanges et variations ; des gays, des hétéros, des fluides, des trans, des non-binaires, des libéraux, des conservateurs, des dévots, des agnostiques, des valides et des infirmes ; des gens de toutes les formes, couleurs, convictions et croyances que vous pouvez imaginer. » (Extrait de « The Meaning Of Mariah Carey », 2020)

rédigé par B.Lamb, L4L !

Ci-dessous, découvrez l’histoire de la Lambily à travers trois vidéos de témoignages de Mariah et de ses fans (pensez à activer les sous-titres français dans la barre de lecture Youtube):

Mariah And Her Fans: A Lambily Story Part 1

Mariah And Her Fans: A Lambily Story Part 2

Mariah And Her Fans: A Lambily Story Part 3

Commenter cet article