Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

disco-biographie

1998, #1's

Publié le par B.Lamb

1998, #1’s
#1 au Japon, #1 en Malaisie
15,9 millions d'exemplaires vendus dans le monde


En 1998, bien que Mariah soit désormais divorcée de Tommy Mottola, il n’en reste pas moins le patron de sa maison de disques et rester chez Sony devient pesant pour la chanteuse. Elle décide alors de prendre son destin en main et part au Japon afin de rencontrer le patron de son ex-mari: le PDG de Sony Corporation. Grâce à cet entretien, elle parvient à négocier son départ: il lui faudra encore sortir 4 albums sous le label Columbia pour pouvoir voler vers d’autres horizons et ces albums pourront être des compilations.

Même si elle pense que c'est encore trop tôt dans sa carrière, Mariah se laisse alors séduire par l’idée de sortir un best-of. Ne souhaitant pas sortir un album composé uniquement d'anciens morceaux, elle décide de l'agrémenter de plusieurs titres inédits.

Ainsi né #1’s (number ones) qui, comme Mariah aime à le préciser, n’est pas vraiment un ‘best of’ mais une compilation de ses titres classés numéro 1. Elle estime en effet que certaines de ses chansons, bien qu’elles n’aient jamais atteint de première place, sont meilleures que d'autres retenues pour ce disque.

Côté inédits, on découvre ‘Sweetheart’, un duo avec Jermaine Dupri qui réaffirme la volonté de Mariah de se diriger vers des sons hip-hop; ‘I Still Believe’, une reprise de Brenda K Starr, la chanteuse qui l’a aidé à faire ses premiers pas dans le business; Et bien-sûr 'When You Believe', le duo mythique avec Whitney Houston (oscarisé pour la BO du ‘Prince d’Egypte’)! Mariah se réjouit de pouvoir mettre ce titre, qui fait taire les rumeurs de rivalité, sur un de ses albums !

Dans le clip de 'I Still Believe', Mariah rend hommage à l'une de ses plus grandes idoles, Marilyn Monroe, dont l'image glamour la fascine et l'inspire.

Suite de la bio, par ici

1998, #1's

Voir les commentaires

1997, Butterfly (L'Album)

Publié le par B.Lamb

1997, Butterfly
#1 en Australie, #1 au Canada, #2 en Europe, #1 au Japon, #1 aux USA
13,4 millions d'exemplaires vendus dans le monde


En 1997, Mariah surprend la planète entière en apparaissant plus dévêtue et sexy que jamais dans le clip de son nouveau single: 'Honey', un titre aux sonorités définitivement plus urbaines. Le ton est donné : Mariah est libre et entend faire ce qu’elle veut !

En effet, la chanteuse est désormais séparée de son mari et patron, et lève le voile sur leur relation qui n’avait rien d’un conte de fée: Tommy Mottola exerçait un contrôle démesuré sur sa femme, tant sur le plan professionnel que personnel. Il désapprouvait ses choix musicaux quand ils étaient trop urbains, il ne voulait pas qu’elle porte des vêtements trop sexy, il la dissuadait de sortir avec des amis, la retenant quasiment prisonnière de sa propre maison. Plus effrayant encore, il la faisait surveiller et l'avait mise sur écoute, tandis que leur propriété était truffée de caméras et d'hommes armés… La jeune femme souffrira à vie des effets secondaires de cette relation abusive, mais elle a heureusement trouvé la force de déployer ses ailes et de s'envoler!

Déroutés par la soudaine métamorphose de leur princesse de la pop en bombasse du R'nB, certains fans ne suivent pas et l’album Butterfly ne score pas autant que les précédents (même s’il s’écoulera quand même à plus de 10 millions d’exemplaires !). Mais pour les fans qui adhèrent et le nouveau public conquis, Butterfly est une révélation ! Encore aujourd’hui, il est considéré par la majorité comme le meilleur album de Mariah ! Depuis lors, l'artiste a adopté le papillon comme animal totem et il apparaît dans toute sa communication visuelle.

L'album mélange subtilement smooth R’nB, collaborations hip-hop et ballades émotionnelles (les dernières qu'elle composera avec Walter Afanasieff). Les paroles n’ont jamais été aussi poétiques, les mélodies aussi envoûtantes.

Après les prouesses techniques réalisées par Mariah lors de sa dernière tournée, sa voix n’est plus tout à fait aussi puissante, mais elle a gagné en maturité, en subtilité et en émotion.

En 1998, Mariah entame une nouvelle tournée et, pour la première fois, elle s’amuse véritablement sur scène !

Suite de la bio, par ici

1997, Butterfly (L'Album)

Nearing the edge/ Oblivious I almost/ Fell right over/ A part of me/ Will never be quite able/ To feel stable/That woman-child falling inside/ Was on the verge of fading/ Thankfully I/ Woke up in time

Au bord du gouffre/ Dans le déni j’ai failli/ Basculée tout droit/ Une partie de moi/ Ne sera jamais vraiment capable/ De se sentir stable/ Cette femme-enfant qui s’effondrait de l’intérieur/ Etait sur le point de disparaître/ Heureusement / Je me suis réveillée à temps

Mariah Carey, Close My Eyes

Voir les commentaires

1995, Daydream

Publié le par B.Lamb

1995, Daydream
#1 en Australie, #2 au Canada, #2 en Europe (notamment en France), #1 au Japon, #1 en Nouvelle Zélande, #1 aux USA, #1 au Top R&B/Hip-Hop (USA)
31,4 millions d'exemplaires vendus dans le monde


En 1995, forte de son succès planétaire, Mariah prend confiance en elle et aspire à avoir plus de contrôle sur sa carrière. Cela se traduit par son envie de collaborer avec des artistes hip-hop, ce genre musical avec lequel elle a grandi. Mais la maison de disque (son patron de mari en tête) lui déconseille de peur qu’elle ne déroute et choque son public. Un compromis sera trouvé: Mariah collaborera avec Jermaine Dupri sur deux titres de l’album ('Always Be My Baby' et 'Long Ago') qui restent du R’nB soft, mais aura ‘quartier libre’ pour les remixes. Parmi ces remixes, celui du premier single de Daydream, ‘Fantasy’, devient pionnier en matière de collaboration chanteuse/rappeur : produit par Puff Daddy, ce morceau réussit le pari fou de réunir une lady de la chanson avec un bad boy du Wu-Tang Clan en la personne d’Ol’ Dirty Bastard ! Ce titre, qui fait entrer le Hip Hop dans le monde de la Pop, ouvre littéralement la voie à toute une génération.

Sur l’album, le producteur Walter Afanasieff reste aux côtés de Mariah pour les nombreuses ballades, et ils signent avec le groupe Boyz II Men un des plus grands succès des années 90 avec ‘One Sweet Day’. La chanson restera 16 semaines numéro 1 du classement US (record de longévité), et sera élue chanson de la décennie 90 par le magazine Billboard (magazine de référence des charts US).

En 1996, Mariah prend la route pour sa première tournée mondiale qui fait carton plein. Sa voix est alors à son apogée et touche à la perfection ! De quoi compenser pour la nature encore très sobre du show.

Comme on le découvrira bientôt, cette sobriété n’est qu’une façade. Une façade imposée par Tommy Mottola, son patron et mari, qui souhaite que sa « protégée » reste le plus accessible possible pour le grand public, mais aussi une façade qu’elle s’impose à elle-même pour masquer une grande détresse.

Dans son autobiographie parue en 2020, Mariah révèle que pour extérioriser cette détresse et se défouler, elle a profité de l’enregistrement de Daydream pour également s’amuser à enregistrer un album de rock alternatif dans le plus grand secret ! Cet album est sorti en 1995 sous le titre « Someone’s Ugly Daughter » du groupe Chick.

Mais en définitif, c’est bien sur l’album Daydream que la détresse de la chanteuse s’exprime le plus ouvertement, sans masque : à la fin de l’album raisonnent les notes de 'Looking In', une chanson révélant le mal-être de la jeune-femme et annonciatrice de la suite de son parcours...

Suite de la bio, par ici

1995, Daydream

You look at me and see the girl/ Who lives inside the golden world/ But don’t believe/ That’s all there is to see/ You’ll never know the real me/ She smiles through a thousand tears/ And harbors adolescent fears/ She dreams of all/ That she can never be/ She wades in insecurity/ And hides herself inside of me...

Vous me regardez et voyez la fille/ Qui vit dans un monde doré/ Mais ne croyez pas/ Que c’est tout ce qu’il y ait à voir/ Vous ne connaîtrez jamais la vraie moi/ Elle sourit à travers un millier de larmes/ Et nourrit des peurs d’adolescente/ Elle rêve de tout/ Ce qu’elle ne peut pas être/ Elle nage dans l’insécurité/ Et se cache en moi

Mariah Carey, Looking In

Voir les commentaires

1994, Merry Christmas

Publié le par B.Lamb

1994, Merry Christmas
#2 en Australie, #1 au Japon, #3 aux USA (et #4 en 2019!), #1 au Top des albums de Noël (USA), #1 au Top Hip Hop/RnB (en 2018 & 2019 aux USA)
18 millions d'exemplaires vendus dans le monde


Entre épouser un ponte de l’industrie du disque et épouser le Père-Noël, il n’y a qu’un pas ! En 1994, la mari de Mariah, président de sa maison de disques, lui suggère de sortir un album de Noël, dans la plus pure tradition américaine. Au début sceptique, Mariah, qui adore les fêtes de Noël, se laisse finalement séduire par l’idée. Bien lui en a pris : ‘Merry Christmas’, album mêlant reprises gospel de chansons traditionnelles et compositions originales du duo Carey-Afanasieff, devient une véritable référence du genre!

Le single ‘All I Want For Christmas Is You’ (composition originale) devient non seulement le plus grand succès de toute la carrière de Mariah mais aussi un grand classique à part entière : chaque fin d’année depuis 1994, il atteint la tête du classement US des chansons de Noël érigeant Mariah en véritable ambassadrice de l’esprit de Noël !

Fin 1994, la chanteuse donne son tout premier concert de Noël à l’Église St John The Divine afin de récolter des fonds pour le Fresh Air Fund, une organisation avec laquelle elle s'est associée pour créer un camp de vacances pour enfants défavorisés, le "Camp Mariah". Ainsi commence son engagement ininterrompu pour de nombreuse œuvres de charité (voir article).

En 2019, pour les 25 ans de "Merry Christmas", Mariah sortira une ré-édition de l'album comprenant un deuxième disque sur lequel figurera le concert à St John The Divine, ainsi que de nombreux bonus.
Le titre 'All I Want For Christmas Is You' atteindra quant à lui enfin la 1ère place des charts US, offrant à l'artiste son 19ème numéro 1. L'ambassadrice est devenue Reine de Noël!

Suite de la bio, par ici

1994, Merry Christmas

I don't want a lot for Christmas / There is just one thing I need / I don't care about the presents / Underneath the Christmas tree / I just want you for my own / More than you could ever know / Make my wish come true / All I want for Christmas / Is you
Je ne veux pas grand-chose pour Noël / Je n’ai besoin que d’une chose / Je me moque des cadeaux / Sous le sapin / Tout ce que je veux c’est, toi rien que pour moi / Plus que tu ne saurais l’imaginer / Exauce mon vœux / Tout ce que je veux pour Noël / C'est toi

All I Want For Christmas Is You, Mariah Carey

Voir les commentaires

1993, Music Box (l'album)

Publié le par B.Lamb

1993, Music Box (l’album)
#1 en Australie, #1 en Europe (notamment en France), #1 aux USA, #1 au Top R&B/Hip-Hop (USA)
34,2 millions d'exemplaires vendus dans le monde


En 1993, pour parfaire le conte de fée, Mariah épouse Tommy Mottola (PDG de Sony Music) en grandes pompes. C’est également l’année du triomphe à l’international pour la princesse de la Pop qui vend pas moins de 20 millions d’exemplaires de son nouvel album, Music Box, à travers le monde. Il devient d'ailleurs un des albums les plus vendus de tous les temps (34,2 millions à ce jour). Cet opus voit Mariah délaisser quelque peu ses inspirations soul au profit de ballades pop mémorables, co-produites avec Walter Afanasieff. Parmi ces ballades on compte notamment 'Without You', qui deviendra numéro 1 en France, ou encore 'Hero', son hymne à la confiance en soi et à la persévérance devenu mythique.

Mise en confiance par son concert pour MTV Unplugged l’année précédente, Mariah accepte également de monter sur scène pour une tournée américaine. Cette tournée est sous le signe de la sobriété et de la performance vocale : à l’image de l’album en somme. Mais est-ce seulement à l’image de la chanteuse ?

Suite de la bio, par ici

1993, Music Box (l'album)

There's a hero/ If you look inside your heart/ You don't have to be afraid/ Of what you are/ There's an answer/ If you reach into your soul/ And the sorrow that you know/ Will melt away/ And then a hero comes along/ With the strength to carry on

Il y a un héros/ Si tu regardes au fond de ton coeur/ Tu n’as pas à avoir peur/ De ce que tu es/ Il y a une réponse/ Si tu atteins ton âme/ Alors la peine que tu ressens / Se dissipera/ Un héros viendra alors/ Avec la force de continuer

Mariah Carey, Hero

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>